Face au changement : grandir ou péricliter ?

26 septembre 2017 par    Lynda St-Arneault
Face au changement : grandir ou péricliter ?

Le changement est un état permanent, une suite ininterrompue d’évènements qui surviennent et qui se retrouvent reliés entre eux, stimulés par les environnements internes et externes des organisations.

Le changement est intrinsèque à la croissance et à la survie des organisations. Il stimule également l’innovation à différents niveaux et au sein des différentes fonctions de l’entreprise.

Je ne parle pas du changement en tant que spécialiste du sujet, car je n’en suis pas une, mais bien comme une observatrice et actrice de plusieurs changements, en affaires depuis 30 ans. J’ai été témoin ou j’ai dû négocier de nombreux changements. Les raisons pour lesquels on m’invite à participer sont celles-ci : croissance, développement de nouveaux produits ou marchés, adoption des TI pour les fonctions vente et marketing, nouvel orientation et positionnement stratégique ainsi que pour aider les organisations à faire face à un changement de paradigme dans leur marketing.

La communication pour gérer le changement

J’ai été témoin de changements qui n’ont pas eu de succès et témoin de plusieurs qui ont réussis parce qu’au-delà d’une saine ‘’gestion de la transformation’’ et de tous les aspects stratégiques et opérationnels, la communication précédait la mise en œuvre de celle-ci et y était présente en continu. Les décideurs demandaient l’avis à leurs spécialistes sur la ‘’vue’’ de ce qu’ils désiraient changer ou transformer et continuaient cet échange tout au long de la transformation en l’adoptant au fur et à mesure des propos ou opinions retenus sur la base de la pertinence. Les égos étaient au service du projet et non l’inverse.

Les changements sont possibles lorsqu’ils s’effectuent dans le respect et à travers une vision claire et un leadership à l’écoute qui permet l’entraide et la collaboration. Les dialogues de sourds qui sont malheureusement la façon de faire de certains managers n’amènent que des frustrations et des jeux de pouvoirs qui ne servent en rien la cause si ce n’est que les intérêts de ces derniers.

Un écosystème prêt pour le changement

Les enjeux importants d’une entreprise sont des moteurs de changements et ils sont loin d’être uniquement des impératifs financiers ! L’écosystème d’une entreprise crée à la fois ses forces et ses faiblesses. C’est ainsi que toutes les fonctions d’une entreprise doivent être questionnées à savoir si cette fonction est appelée à jouer un rôle dans le changement et comment elle pourrait le jouer. Impliquer les personnes de ces fonctions est un impératif pour qu’elles sortent de leur silos et parce qu’elles détiennent beaucoup d’information. Elles ont des points d’observations et d’optimisation à proposer qui ont beaucoup de valeur. Ce serait une perte pour l’entreprise de se priver de ses propres connaissances !

Comme nos organisations sont constamment sollicitées par le changement, nous devons être:

  • Informé : recherche et veille sur une base systématique, avec de la rigueur méthodologique. Cela nécissite les bons outils et les bons indicateurs de performance;
  • Alerte et agile : prêt à s’adapter aux changements. Comme vous avez de la donnée interne et externe, vous serez plus confiants dans vos décisions;
  • Ouvert : la route est peut-être bien différente de ce qu’on avait prévu;
  • S’entourer de meilleurs que soi : le gros bon sens.

J’en reviens à la communication parce qu’elle évite les dérapages et les manques de focus. Elle engendre bien des conflits si elle est absente ou déficiente.

Les incontournables d’un changement réussi

Afin de maintenir ou créer ces deux derniers éléments, j’ai défini du mieux que j’ai pu, les traits de la communication que je trouve efficace :

L’intégrité, ça évite que le doute s’installe;

L’attention au temps des autres, ils sont aussi importants que vous;

L’honnêteté, on discute sans agenda caché;

Ne pas prendre avantages des autres. C’est faible et en bout de ligne on ne sert pas la cause.  Sauf son égo et sa position ou son poste.

…et la confiance, non la méfiance, devrait être la prémisse de base.

Chez Exo B2B, nous sommes dans une période importante de changement et c’est très stimulant. Je vous en souhaite tout autant!

À propos de Lynda St-Arneault

J'essaie d'éviter les faux engagements et de me nourrir des vraies actions. Passionnée par le marketing et les communications depuis toujours, spécialiste de la planification stratégique, de l’intégration ventes et marketing et du marketing inbound, Lynda St-Arneault, présidente d’Exo B2B qu’elle a cofondée en 2002, compte plus de 20 ans d’expérience en marketing B2B. Relativement tôt dans sa carrière, Lynda démontre son esprit d’entrepreneurship en participant à la création de la compagnie Egzakt en 1986. L’avènement d’Internet l’a menée en 1995 à une carrière de consultante dans les nouveaux médias et le marketing. En 2002, Lynda franchit une étape importante en créant sa deuxième compagnie, une firme spécialisée fournissant aux entreprises B2B au… En savoir plus

Exo B2B Publications

Sommet B2B 2017 – Les Affaires

Un bon alignement offre une croissance 19% plus rapide et une profitabilité 15% plus élevée…

Blog archives

ABONNEZ-VOUS

Deux choix s’offrent à vous :
Un abonnement à notre liste d’envoi. Vous recevrez environ un courriel par mois pour être informé des nouveautés et obtenir certains contenus exclusifs. Un abonnement à notre blogue. Soyez une longueur d’avance sur votre concurrence en ayant accès à plus de 400 billets spécifiquement sur le marketing B2B.

Abonnez-vous à l’Exo blogue

100% B2B marketing