3 pièges à éviter avec Google Analytics et Google Tag Manager

Cette semaine, la machine à café d’ExoB2B a officiellement rendu l’âme. C’est donc avec beaucoup de tristesse et un manque évident de caféine dans les veines que je vous communique 3 frustrations trop souvent rencontrées avec mes clients et leurs statistiques Web de Google Analytics :

Filtrez les visites de l’interne et les visites « ghosts »

Pour bien sûr départager vos vraies visites (clients potentiels) de ceux de votre entreprise, il est important de rajouter dans vos filtres la ou les adresses IPs relatives à votre entreprise.

Sous présentation, sites référents, vous aurez probablement au fil du temps des visites qui ressemblent à ça :

ckoica

 

On appelle ça des « ghost visits »! Un robot génère des numéros aléatoires de Universal Analytics, fait croire qu’il visite votre site (alors qu’il ne met jamais les pieds sur votre site) et apparaît comme site référent, tout en « scrappant » vos précieuses données. Si non traité, cela devient une véritable plaie! Heureusement, avec un filtre de type « inclure vos noms d’hôte », il est possible d’en faire abstraction dans vos données!

De plus, chaque compte Google Analytics devrait comporter les points suivants :

3 vues :

  • 1 dans lequel vous filtrez les visites internes et les visites SPAMS (nommé habituellement « Master »). Il sera utile pour analyser vos visites.
  • 1 dans lequel vous ne filtrez rien (nommé habituellement « unfiltered views »). Il sert surtout à valider que vos filtres fonctionnent bien.
  • 1 qui peut servir de test (nommé habituellement « test »). Il sert à… tester au besoin!

Paramétrez vos objectifs

Le concept de conversion et d’objectifs demeure flou dans la tête de bien des gens. C’est pourquoi bien souvent les objectifs paramétrés sur leur site ne font pas de sens. Par exemple, croire que réussir à garder un internaute longtemps sur son site (si vous n’avez pas lu l’excellent article sur le temps passé sur son site dans le journal les affaires : http://www.lesaffaires.com/strategie-d-entreprise/vente-et-marketing/l-erreur-que-tout-le-monde-commet-avec-google-analytics/586005), ou encore qu’il visite la page contactez-nous correspond à un objectif.

Pour rappel, un objectif complété (une conversion, c’est la même chose) signifie que l’on a transformé un simple internaute en client ou client potentiel; on a donc de l’info sur lui (nom, courriel, entreprise, etc.). Créez un objectif sous Google Analytics (ou maintenant sous Google Tag Manager (lire le point suivant) sur :

Vos formulaires (contactez-nous, téléchargement d’une documentation en échange d’informations de l’internaute (nom, courriel, etc.), ventes complétées, etc.

Migrez vers Google Tag Manager

Google Tag Manager c’est l’outil que l’on privilégie de plus en plus pour centraliser et faciliter la gestion des tags présents sur votre site. Il comporte plusieurs avantages (entres autres plus facile de gérer et partager les tags, plus besoin de jouer dans le code de votre site, externalisation de vos tags donc évite de ralentir votre site, etc.).

Une erreur fréquente est de créer son compte Google Tag Manager, y intégrer le code Analytics… sans retirer le code déjà présent sur son site Web. Ou encore, vous avez fait la migration vers Universal Analytics et avez conservé l’ancien codage… fail!

Résultat : vos données se compilent en double (pages vues, objectifs complétés, pages vues par session, taux de rebond de 0%, etc.). Et comme vous le savez peut-être déjà, vous ne pouvez revenir en arrière dans Google Analytics. Ne faites donc pas ces erreurs en partant, vous partez avec 6 prises!

Si vous avez des questions ou des commentaires à propos de ce billet, ça me fera plaisir d’échanger avec vous…

Inscrivez-vous au blogue !

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Site Web

6 astuces pour amener votre site Web au prochain niveau

Que vous pensiez à une refonte complète de votre site Web ou simplement à faire certains changements importants, voici quelques… Read More...

Stratégie de marque en B2B

N’oubliez pas l’importance de la stratégie de marque en B2B

Lors de ma veille et de mes participations aux événements virtuels du marketing/vente B2B dernièrement, j’ai recueilli des informations riches… Read More...

Marketing B2B: finis les conférences et salons traditionnels ?

La pandémie actuelle a changé bien des choses dans les interactions humaines en particulier la «distanciation» et ainsi poussé de… Read More...