Ah non, c’est moi qui dois écrire le blogue de la compagnie

Quelqu’un dans votre entreprise a décidé qu’afin d’attirer plus de clients vers le site Web et d’améliorer le référencement, l’entreprise a besoin de lancer un blogue. Pas comme le dernier, qui a pris fin au bout de quelques billets. Un vrai blogue ! Avec une fréquence de billets d’une ou deux fois par semaine, jusqu’à la fin des temps.

« Ce sera votre responsabilité. Faites-moi savoir si vous avez des questions »

La première chose qui vous vient à l’esprit est: « Ok, cool, la société a beaucoup de contenus : des brochures corpo, des brochures de produits etc. Pour commencer, je vais juste réutiliser ce contenu-là. « .

Ne faites pas ça…

La plupart des brochures corpo ou de produits des entreprises sont plus ou moins des listes de raisons pour lesquelles le produit ou l’entreprise est supérieur(e) aux autres.  Personne ne suivra un blogue d’entreprise qui parle de lui-même, et en plus Google va le pénaliser, surtout si le nom de l’entreprise y figure trop souvent. Utiliser un contenu comme cela pour un blogue serait comme choisir de foncer à travers le mur pour se rendre dans la pièce suivante au lieu d’utiliser la porte.

Ici la porte représente en fait la seule chose qui intéresse vraiment le client : comment résoudre ses problèmes.

Trouvez leurs « pain points »

Allez trouver les difficultés que rencontre la clientèle dans votre secteur d’activité  (les difficultés des clients, des partenaires et même des utilisateurs finaux). Autant que possible, trouvez les difficultés que votre entreprise est en mesure de résoudre directement, mais pas uniquement celles-ci. Voici où les trouver :

  • Renseignez-vous sur les questions qui sont abordées sur les sites Web des associations de votre industrie
  • Étudiez les sujets de présentation et de formation des événements de votre industrie
  • Lisez d’autres blogues de votre industrie
  • Plus important encore, s’il y a un endroit dans ces espaces où les gens peuvent laisser leurs commentaires, portez-y attention, et tout particulièrement aux conversations qui pourraient s’y développer. Vous serez en mesure de reconnaître les genres de sujets qui intéresseront ceux qui liront vos billets.
  • Si vous avez la chance d’aller aux foires commerciales de votre industrie, questionnez les gens que vous rencontrerez sur place. Sinon, demandez aux gens de votre entreprise qui y sont allés quelles étaient les préoccupations clients dont ils ont entendu parler.
  • Après avoir trouvé quelques sujets, commencez à « googler » (rechercher sur Google) « problèmes avec (mettez le sujet ici)». Vous devriez obtenir des résultats intéressants.

Ces sujets peuvent ne pas concerner directement votre entreprise, mais cela n’a pas d’importance. Ne vous attendez pas à avoir assez de matériel pour un billet une ou deux fois par semaine en utilisant uniquement des sujets auxquelles votre entreprise peut répondre directement. Encore une fois, les gens peuvent se lasser rapidement si vos sujets sont trop concentrés. Voici un bon article (en anglais) qui peut vous aider à expliquer cela à vos supérieurs.

Autres sujets

Les nouvelles de l’industrie, les statistiques du gouvernement récemment publiées, les nouveaux règlements, les événements saisonniers, même des nouvelles qui ne se rapportent pas directement à votre secteur d’activité mais qui pourraient l’affecter. Ce sont tous des sujets qui se renouvellent constamment et contribuent à être des sources d’inspiration pour votre prochain blogue.

Calendrier éditorial

Une fois que vous avez une meilleure vue sur les sujets que vous pouvez couvrir, commencer à les intégrer à votre calendrier éditorial. Demandez à votre gestionnaire et à vos pairs de l’examiner et de le valider. Ils pourraient vous apporter quelques nouvelles idées.

Suivez vos statistiques

Revoyez périodiquement vos statistiques afin de trouver les billets qui performent le mieux. Trouver ces chiffres dans Google Analytics, ou si vous publiez aussi votre blogue dans LinkedIn ou Facebook, regardez leurs analyses. Vous trouverez certainement des sujets qui ressortent. Assurez-vous de revenir à ces sujets régulièrement, sous des angles légèrement différents.

Enfin, il suffit de rester à jour sur ce qui se passe dans votre industrie. Prenez 15 minutes à une demi-heure par jour et rendez-vous sur les sites d’informations, les sites d’associations et voyez ce qu’il s’y passe. Vous vous rendrez compte finalement, qu’il y a beaucoup plus de sujets de billets que vous aviez prévus.

Gardez la foi.

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

10 avantages de l’impartition marketing en B2B

Nombreuses sont les entreprises qui font appel à des ressources extérieures pour leurs activités de marketing numérique, publicité et communication.… Read More...

L’audit marketing numérique et stratégique B2B, c’est primordial!

L’audit marketing numérique et stratégique B2B[1] peut être un « turn off » pour certains clients qui n’y voient là… Read More...

Google Analytics 4 et le B2B – La claque qui s’en vient dans votre face

C’est maintenant officiel: dès le 1er juillet 2023, Google Universal Analytics cessera de compiler les données. Cela vous laisse, au… Read More...