Plus que le contenu, un site web brille par son arborescence

Collaboration – 16 septembre 2014

Catégories :

On ne parle que de contenu, de textes et de mots-clés pour un site web. Mais dans les nombreuses tâches de la réalisation d’un site web, un élément est en amont de tout cela, et il est absolument crucial : l’arborescence.

L’arborescence, c’est l’organisation générale du site. C’est décider ce que l’on dit, où, et comment. En d’autres termes, c’est organiser l’information, la hiérarchiser et donner de la valeur à ce qui en a le plus. Veut-on donner en premier les aspects les plus techniques, la valeur ajoutée ou une définition de l’offre ? Cela dépend de chacun des clients et de ce qu’ils offrent.

Si l’on fait tout cela, le but ultime, c’est que le site soit clair. Que le contenu soit parfaitement écrit, en alexandrin même, si le site n’est pas clair et bien organisé, c’est inutile.

Clarté, concision, compréhension, voilà à quoi sert votre arborescence. C’est un travail à faire en amont avec le client, histoire de hiérarchiser les contenus et de voir ce que l’on doit mettre sur le devant de la scène, et ce que l’on doit laisser dans les loges.

Plus encore, dans le travail qui mène à la définition de cette arborescence, il y a un véritable travail stratégique. Comme le nouveau site doit être à l’image du client, l’arborescence doit transmettre l’offre et les produits du client de la manière la plus claire et cohérente possible.

Autrement dit, un site incompréhensible est souvent synonyme d’une offre peu claire du côté client, et l’étape du site web peut alors être un prétexte pour aider à rendre le tout plus « user-friendly », plus clair.

En effet, si l’offre est claire, elle s’exprimera parfaitement dans le site, en onglet, catégories, sous-catégories voire sous-sous catégories. En un coup d’œil, un visiteur sera capable de comprendre tous les volets de l’offre du client, et d’aller plus loin s’il le désire, vers le deuxième ou troisième niveau de lecture.

L’architecture de l’information permise par le travail de l’arborescence est en fait ce qui fera que l’expérience utilisateur d’un site est réussie ou non. Plus important encore, c’est ce qui fera la différence entre un site qui convertit et un site qui reste une vitrine. Si l’offre est claire, que toute l’information est disponible, convaincante et organisée, il y a de grandes chances qu’un visiteur y trouve ce qu’il cherche, et donc plus de chances qu’il vous contacte…

 

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Voici 15 conseils pour améliorer la santé de votre blogue en B2B

Créer du contenu, c’est un aspect crucial de toute stratégie de marketing numérique. Que ce soit en B2C ou en… Read More...

L’engagement est en baisse sur les réseaux sociaux, ça vous dérange?

Qu'est-ce que l'engagement sur les réseaux sociaux dans un contexte marketing de contenu? Est-ce que c'est simplement de cliquer sur… Read More...

Les personas, on fait quoi avec ça?

En Amérique du Nord, une transaction en marketing B2B implique en moyenne sept personnes. Plus l’entreprise avec laquelle vous faites… Read More...