Infolettre - octobre, 2020

Bien comprendre les premières étapes d’une campagne de LinkedIn Ads et ne pas investir inutilement

LinkedIn

Bien qu’ayant certaines similitudes avec les campagnes FB dans le ciblage de « personnes », la machine est une bête à part.

Les annonces LinkedIn ont la réputation d’être chères et c’est justifié. 

La qualité du ciblage et des renseignements qu’on peut obtenir en font un outil incroyablement efficace dans la génération de leads, et même sans obtenir de leads, les statistiques sur les personnes qui se sont partiellement engagées dans votre campagne peuvent être très révélatrices. 

Par exemple, elles permettent d’identifier ceux qui sont en début de processus et qui pourront faire la cible d’un « retargeting » sur différentes plateformes numériques. Bien sûr, pour arriver à ce type de résultat, c’est dans la stratégie de départ que réside la recette secrète. Regardons ça ensemble…

Monter une campagne demande de :

  • Choisir sa cible. Cette étape demande un niveau de précision important dans le choix de vos critères de sélection. C’est ici que ce joue une grande partie de la réussite de votre campagne.
  • Choisir son véhicule (le type d’annonce). LinkedIn propose plusieurs types d’annonces. Un choix juste parmi l’offre de LinkedIn aide à avoir de meilleurs résultats.
  • Choisir son offre. Quel est votre meilleur couple produits-marché ? Selon votre ciblage et les « pains » de votre cible, qu’allez-vous proposer comme solution ?
  • Élaborer son message. Deuxième enjeu de taille ! Je fais une campagne pourquoi et en fonction de quelle étape du processus d’achat de mes cibles ?
  • Choisir son budget (et la façon de le gérer, CPC, CPI)
  • Bien paramétrer le suivi et le faire avec rigueur 

Bien sûr, l’efficacité finale va demander d’optimiser pour la performance et le retargeting, et pour ça il vous faut préférablement installer le « Insight Tag » (L’équivalent du pixel FB) de LinkedIn sur les pages de votre site Web.

Pour cette fois-ci, on va se concentrer sur la cible et comment les suivre.

Les annonces LinkedIn fonctionnent bien au milieu de l’entonnoir de vente. Vous possédez une vision claire des gens impliqués dans la décision (vos personas) et connaissez suffisamment bien leur processus décisionnel pour savoir où dans ce processus ce sera le plus susceptible pour vous d’avoir de l’impact, d’apporter de la valeur. 

Être rapide sur la gâchette avec un « achetez-moi » ne va vous donner que de médiocres scores de conversion. Par contre, toute « aide à la décision » vous permettra d’obtenir de bien précieux renseignements et vous positionnera dans les bonnes grâces de ceux qui sont à ce moment dans leur cycle d’achat.

Cela dit plongeons dans les détails….

Dans le cas du B2B, le ciblage LinkedIn, c’est le nirvana !

Si vous connaissez un peu LinkedIn vous savez que minimalement, nous indiquons ce qu’on fait, notre titre et l’entreprise pour laquelle on travaille. Cette entreprise indique en quoi elle est spécialisée, son nombre d’employés, où elle est située.

Ce sont tous des éléments dont on peut se servir pour notre campagne…
Et il y en a d’autres…

Imaginez que votre nouveau produit/service génère un ROI important pour les entreprises. Vous vous dites, « Je veux cibler les propriétaires des petites entreprises d’entreprises, les directeurs généraux des moyennes et même, pourquoi pas, les PDG des plus grosses » OK, c’est possible, on peut cibler par titre (mais on pourrait aussi cibler par taille d’entreprise). 

« Puis je vise le Québec et Toronto en particulier ». Tout cela est possible! Visez-vous des villes ou des régions en particulier ?

« Mes clients sont pas mal dans les grands centres » OK! Débutons par Québec et Montréal…. 

J’aime bien penser en termes de matrice pour préparer mes campagnes 

PropriétaireDirecteur GénéralPDG
Québec
Montréal
Toronto

On peut préparer la campagne pour savoir la région ou le titre qui fonctionne le mieux pour pouvoir « déplacer » notre budget après un certain temps de manière à se rendre plus efficace là où ça compte! 

Est-ce que nous aurons

  • 1 campagne globale ?
  • 3 campagnes « Titre » ?
  • 3 campagnes « Villes » ?
  • 9 campagnes ? 

C’est ici, qu’au-delà des leads obtenus (les gens ont cliqué pour obtenir votre calculateur gratuit par exemple), les gens qui ont visité votre page d’atterrissage provenaient de quelle campagne ? 

Ont-ils exploré votre site, si oui quelles pages ? (Pour ça, ça vous prend le « Insight tag » installé). 

Est-ce plus « payant » de savoir de quelles villes ou quel titre réagissent le plus ? 

Est-ce que vous avez ciblé assez de potentiel pour qu’on puisse tirer des conclusions par titre ET par ville ? 

Posséder ce « savoir » devient très intéressant pour la suite… 

Imaginer maintenant si on ajoute qu’elle type de campagnes a eu du succès    

  • Un carrousel ?   
  • Une vidéo ?    
  • Une image?   
  • Une campagne courriel ? 

Il faut connaître les moyennes de performance et viser au-dessus de celles-ci en optimisant constamment ou en laissant tomber les campagnes moins performantes pour« booster» vos budgets sur celles qui génèrent des résultats ! 

Alors comprenez que ceux qui gèrent efficacement vos campagnes doivent y mettre du temps, y réfléchir au début et en cours de route. 

Reste maintenant à savoir quoi dire et offrir à vos cibles. 

Donc, ça prend un bon budget pour débuter sur LinkedIn. Combien ? 

Ça dépend de vos ambitions et de vos intentions. Appelez-nous pour en discuter.

Un petit truc pour finir… 

Saviez-vous que pendant une campagne de Sponsored InMail (campagne courriel LinkedIn) la plateforme vous garantit que vos cibles ne seront pas visées par un message similaire (donc de vos concurrents) pour 45 jours! 

Intéressant, non ?

Prenez rendez-vous pour en discuter