La loi C-28 : une occasion de nettoyer vos bases de données

Collaboration – 3 juillet 2014

La loi anti pourriel C-28 a été annoncée il y a longtemps, mais les entreprises ont en majorité envoyé leur courriel de demande de consentement juste avant le 1er juillet, date d’entrée en vigueur des mesures.
Avez-vous remarqué qu’une partie de ces messages provient d’organisations qui ont très probablement obtenu votre courriel par achat de listes ou par partage d’information?

Certes, vous avez certainement reçu par courriel les parfaits exemples des meilleures comme des pires pratiques pour obtenir votre consentement.

Bref, vous ne pensiez pas être abonné à autant de listes, n’est-ce pas?

Qui m’aime me suive!

Si votre campagne est optimisée pour le B2B, que votre liste est de qualité et que vous avez pensé votre message selon les règles de l’art, vous devriez avoir eu des résultats positifs, c’est-à-dire obtenu un taux de consentement élevé.

Quant à ceux qui n’ont pas donné leur consentement, ne versez pas de larmes. La loi C-28  a de bonnes conséquences pour votre entreprise : elle a épuré votre base de données. Les prospects et contacts inutiles n’y sont plus. Pourquoi investir temps et argent sur des personnes qui ne sont pas intéressées par votre offre?

Dans le scénario où une grande proportion de votre liste est tombée au combat, il est facile d’attribuer la faute au courriel et à la façon dont il a été fait. Mais tenons pour acquis que vous avez tout fait dans les règles de l’art : message clair avec un bouton de consentement évident et une prestation technique de qualité.

Il demeure qu’un taux de consentement peu élevé pourrait simplement être la conséquence d’une liste de mauvaise qualité. Cela voudrait dire que ce n’étaient pas les bonnes personnes qui vous suivaient, ou que vous n’avez pas démarché les bonnes personnes pour votre offre… Vous avez alors des devoirs à faire côté acquisition de prospects et de ciblage. La situation est alors très sérieuse.

Partir sur de bonnes bases

La loi C-28 est l’occasion idéale de nettoyer votre CRM, (si ce n’est pas déjà fait) et de relancer par du marketing par le contenu une base de contacts qui a déjà signifié son intérêt pour votre offre. À vous de passer en revue leur qualification et de relancer ceux qui méritent votre attention immédiate. Pour les autres, le nurturing pour faciliter leur avancement dans leur cycle d’achat est à propos. N’attendez pas trop longtemps, vous venez tout juste d’avoir contact avec eux. C’est le temps de repartir du bon pied et de relancer un nouveau cycle de vente.

En conclusion, la loi C-28 est une bonne chose. Nous espérons que les communications interentreprises seront basées sur des données plus fiables et que le pourriel deviendra moins présent dans nos vies. C’est une occasion unique de nettoyer vos données prospects et clients. C’est le moment de repartir sur des bases de données plus solides. C’est aussi un moment pour revisiter sa planification stratégique vente et marketing. Saisissez l’occasion!

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

LinkedIn

LinkedIn Ads : ce n’est pas pour vendre de la gomme balounne !

Selon une enquête réalisée par Incite Group en février 2020 et rapportée par eMarketer, quelque 73.0% des marketeurs en B2B… Read More...

sensei Lawrence

Campagne PPC en marketing B2B : 4 leçons de sensei Lawrence

Avez-vous regardé la série spin-off des films culte de Karate Kid « Cobra Kai »? Lorsque vient le temps pour le héros… Read More...

Facebook LIVE

Comment ajouter les “lives” à votre arsenal de contenus ?

En ce moment, on ne serre plus de mains comme à l’habitude. La pandémie actuelle a poussé de nombreuses entreprises… Read More...