En pénurie de main d’oeuvre, le marketing RH : luxe ou nécessité?

Manal Khales – 4 octobre 2022

La pénurie de main d’oeuvre est sur toutes les lèvres et les entreprises peinent de plus en plus à combler de façon optimale leurs besoins en matière de personnel. Selon Statistique Canada, ce problème n’est pas nouveau mais a connu un bond historique.

« Entre 2019 et 2022, nous avons enregistré une hausse de 60 % du nombre de postes vacants ». C’est ce qu’a déclaré Emna Braham, directrice générale de l’Institut du Québec (IDQ). Une bonne et une mauvaise nouvelle coexistent et accompagnent cette situation de pénurie de main d’oeuvre.

Commençons par la bonne nouvelle.

Il existe une forte corrélation entre les défis actuels liés au recrutement et à la rétention et l’essence même du marketing. Une partie de la solution est intimement liée à des démarches qui relèvent purement des fondements même du marketing ainsi qu’à sa raison d’être.

La catastrophe annoncée 

La mauvaise nouvelle : cette pénurie de main d’oeuvre n’est non seulement pas prête à se résorber mais tend vers l’accélération.

En effet, les derniers chiffres communiqués par Statistique Canada, indiquent que d’ici à 2030 les besoins en matière de main d’oeuvre vont doubler et que le nombre de postes vacants suivra en conséquence. De plus, au Québec, cette situation est encore plus préoccupante. En effet, la province se retrouvera devant un précipice : une chute de 60.4% de la portion active occasionnée par un vieillissement de la population.

Ceci occasionne plusieurs problématiques connexes

En l’occurrence, plusieurs entreprises se voient dans l’obligation de retarder jusqu’à annuler des contrats faute de personnel.

Force est de constater que certains secteurs en souffrent encore plus que d’autres. Mais qu’en somme, ceci occasionne un véritable frein à la croissance.

Il va sans dire que les PME en souffriront davantage. La guerre de hausses salariales et d’avantages sociaux ne sera pas possible à mener. La survie dépend donc d’une compétitivité qui relève d’un croisement. Celui entre l’amélioration de l’expérience employé et surtout du bon déploiement de cette dernière de l’intérieur vers l’extérieur de l’organisation.

Le marketing RH : un support indispensable

Au vu des faits et des statistiques, la réticence des responsables RH envers le marketing tend à se dissoudre.

Il va sans dire que le marketing offre un support indispensable dans le contexte actuel et futur. L’objectif du « marketing RH » est d’abord et avant tout d’attirer et de conserver précieusement les talents en entreprise. Cette double conquête se fait à travers des techniques et outils stratégiques précis pour faire de l’entreprise un « employeur de choix ». 

Marketing au cœur du remède 

Au moment où la majorité des entreprises revoient leur culture organisationnelle pour s’adapter à ces nouveaux défis, plusieurs décident d’opter pour des avantages qui permettraient de mieux attirer et fidéliser leurs employés.

Ceci est définitivement important pour améliorer les conditions de travail.

Toutefois, au-delà des avantages connexes, il y a d’abord le cœur et les valeurs internes qui ne sont pas toujours intégrés et compris par l’ensemble du personnel. Ceci diminue conséquemment le sentiment d’appartenance et donc le taux de fidélité à l’employeur.

Parallèlement, il est important de noter que la base de toute stratégie marketing démarre par une connaissance profonde des cibles.

En marketing, nous étudions les particularités des générations depuis toujours puisque nous devons leur adapter tout ce qu’on propose.

Il arrive parfois qu’on discute avec des entreprises qui proposent, par exemple, une collation le vendredi après-midi. Elles sont convaincues que cela fera une vraie différence pour fidéliser ses employés.

Aussi bien intentionnées qu’elles soient, ces entreprises ne peuvent être complétives. En effet, l’essence même d’une stratégie d’attraction et de fidélisation passe par une compréhension réelle des besoins des cibles. Mais aussi de l’établissement d’objectifs réalistes et réalisables en matière de recrutement et de fidélisation.

Nous estimons que si le défi d’adaptation est omniprésent, il est crucial de savoir quoi adapter, quand, comment et surtout comment le communiquer de manière cohérente, efficiente et efficace.

En conclusion

Les entreprises qui veulent survivre et continuer de croître devront jongler avec la pénurie de main d’oeuvre. Elles devront se tourner vers des spécialistes en marketing RH afin de les aider à résoudre une partie de l’équation.

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Marketing RH : comment composer avec la pénurie de main-d’œuvre?

L'heure a sonné en cette période de pénurie de main d'oeuvre. Tous les employeurs sont aujourd’hui conscients de l’importance de… Read More...

marque

L’importance de la marque en temps de crise

Alors que les entreprises s'efforcent de tirer les leçons de la pandémie, elles subissent de plein fouet l'inflation, les hausses… Read More...