Réseaux sociaux en B2B: comment séparer le bon grain des têtes vides sur Twitter ?

30 août 2018 par    Claude Malaison
Réseaux sociaux en B2B: comment séparer le bon grain des têtes vides sur Twitter ?

C’est officiel ! Selon Twitter et l’application StatusPeople, nous n’avons plus de faux abonnés sur Twitter. Nous avons 66% de vrais et actifs et 34% de vrais mais inactifs. Et qu’en est-il de votre entreprise ? On le sait par nombre de sondages et statistiques, le réseau gazouilleur n’est pas le préféré en B2B. Reste qu’il a un rôle important à jouer en particulier dans l’information événementielle.

.

Bref, Twitter et un bon nombre d’applications qui visent à vérifier les abonnés et leurs comptes nous catégorisent en trois types d’utilisateurs, B2B ou pas :

  • Les faux
  • Les inactifs
  • Les vrais

Les inactifs sont ceux et celles qui n’ont pas tweeté depuis plus de 6 mois. Voici d »ailleurs un extrait du Centre d’assistance de Twitter : «  Pour que votre compte reste actif, veillez à vous connecter et à tweeter au minimum tous les 6 mois. Des comptes peuvent être définitivement supprimés en raison de leur inactivité prolongée». Ce sont des vrais mais oubliés de leurs proprios. Comme on le constate, la patience de Twitter a ses limites. Ils sont donc au purgatoire…

Les vrais, eux vont au ciel tandis que les faux vont en enfer, même s’ils sont très actifs…

Qu’est-ce que cela change pour une entreprise en B2B direz-vous?

Cela change beaucoup de choses en fait.

  • Tous nos abonnés sont réels donc nous avons plus de chances que nos contenus atteignent des clients potentiels.
  • Avec Tweepsmap par exemple, nous pouvons savoir qui est inactif et depuis combien de temps et agir en conséquence.
  • Comme la plupart des plates-formes, Twitter favorise maintenant les contenus provenant de sources crédibles et actives.
  • La crédibilité en  B2B ne se gagne pas uniquement avec des contenus pertinents mais aussi avec la qualité. de nos relations et surtout de nos interactions et de leur fréquence.
  • Plus vous avez de sources reconnues comme étant fiables elles aussi par Twitter et les utilisateurs, plus vous êtes crédibles.
  • Plus vous entretenez d’interactions sociales avec de vrai.e.s influenceur.e.s de votre milieu professionnel, plus vous montez encore dans l’estime de Twitter et de votre groupe.
  • Twitter est le réseau de préférence pour les influenceur.e.s en marketing, incluant le B2B
  • Ce n’est donc pas le nombre d’abonnés qui compte mais la qualité.
  • Un contenu fiable partagé avec d’autres sources fiables a plus de chances de devenir viral.

Vous voulez un exemple ? En mars dernier, nous avons publié pour la seconde année consécutive, notre Top 30 des influenceurs en marketing. Jetez un coup d’oeil aux résultats de cette campagne qui n’est pas terminée d’ailleurs puisque nous devons publier encore en mars de l’année prochaine. Le Top 30 a été écrit sur notre blogue et diffusé sur nos principales plates-formes sociales dont LinkedIn, Facebook et Twitter. C’est sur cette dernière que le billet est devenu viral… En passant, les résultats mis en référence sont partiels, puisque le tweet principal continue d’être repris et retweeté jusqu’à ce jour et des centaines de fois par semaine.

Ce qu’il faut pour avoir des comptes propres?

  • Un outil de repérage du genre Tweepsmap
  • Un outil de validation du genre StatusPeople
  • Un grand ménage au départ
  • Un nettoyage par semaine
  • L’aide circonstancielle de Twitter
  • Une bonne dose de jugement:

Au début, quand nous avons pris la décision de nettoyer, notre compte était loin d’être propre… Il a fallu éliminer plus de 600 comptes sur nos 1 800 quelque, soit le tiers !!!. Pas évident de retomber à 1 200. En plus, Twitter est venu faire son tour récemment et en a enlevé 33 autres. Malgré ces grands ménages et les autres nettoyages hebdomadaires, nous avons maintenant plus d’abonnés qualifiés qu’au départ.

Comment savoir si tel compte est vrai ou faux ?

  • Vérifiez qui a un compte certifié.
  • Vérifiez la date de création.
  • Vérifiez si le compte réfère à un site ou un  blogue.
  • Vérifiez si le compte tente uniquement de vendre ou de RT des contenus.
  • Vérifiez que la photo correspond à l’empreinte numérique de la personne ailleurs sur le Web.

Voici quelques exemples tirés du compte Twitter d’une politicienne québécoise en pleine campagne:

Les têtes d’oeuf ont disparu mais les têtes vides non…

Et il y a aussi plein de faux François Dessureault qui s’adonnent à la porno.

Plein aussi de Lynelle Hostan qui sont en fait du spam essayant de vous vendre des milliers d’abonnés pour 5$

Plein aussi de ce genre de faux compte facile à détecter et trouvé chez un hommes d’affaires très sérieux:

Vous croyez sérieusement que Mlle Dupond vient de Calgary et s’est inscrite ce mois-ci. Et n’a aucune référence Web, i.e. Site Web, blogue, profil LinkedIn ?

Faites aussi attention aux @carolline4576 et aux @NguynSn75660049 pour la plupart robots de leur état.

Et dernière question: combien de vrais abonnés dans ces six, relevés dans le compte d’un chef de parti politique québécois ?

Des têtes vides et des Jo Blo… Et non, ce n’est pas le compte de @FLegaultCAQ qui n’a qu’un tweet et 924 abonnés à son crédit.

Car lui aussi est un faux compte… 

À propos de Claude Malaison

Parce que la connaissance, c'est aussi savoir que lorsqu'on est arrivé, il faut revenir et que la moitié seulement du travail est fait ! Après des études en journalisme et information à l’Université Laval, Claude Malaison a fait ses débuts comme journaliste au Progrès-Dimanche et au Quotidien de Chicoutimi, poste qu’il a occupé pendant sept ans. De 1999 à 2005, il a fondé et coorganisé la conférence internationale Intracom, première conférence internationale sur les intranets. Puis, de 2006 à 2012 il a été directeur de la programmation de la conférence internationale webcom-Montréal, ainsi que des conférences webcom-Québec et de la Boule de Cristal. Lors du webcom-Montréal de novembre 2011, on lui a remis le Prix Cartier. Ce dernier vient reconnaître… En savoir plus

Blog archives

ABONNEZ-VOUS

Deux choix s’offrent à vous :
Un abonnement à notre liste d’envoi. Vous recevrez environ un courriel par mois pour être informé des nouveautés et obtenir certains contenus exclusifs. Un abonnement à notre blogue. Soyez une longueur d’avance sur votre concurrence en ayant accès à plus de 400 billets spécifiquement sur le marketing B2B.

Abonnez-vous à l’Exo blogue

100% B2B marketing