Twitter pour le B2B: Combien avez-vous d’abonnés?

Collaboration – 10 février 2010

Catégories :

Wow, 26 000 abonnés. Vous êtes très populaire!

Utiliser Twitter à des fins de marketing B2B, c’est bien différent du contenu typique du B2C qu’on peut lire sur le Web. Puisque vous ne vendez pas de produits ou de services à M. et Mme Tout le Monde, le nombre d’abonnés que vous avez est moins important que dans le B2C, mais la qualité de vos abonnés est beaucoup plus importante.

Lors d’un récent congrès de marketing, j’ai côtoyé un éminent collègue d’une agence montréalaise de marketing B2C que je ne nommerai pas, lequel collègue s’amusait du fait que je n’avais qu’environ 100 abonnés sur Twitter. Il en avait 26 000.

Son plus gros client est une entreprise locale de gommes à mâcher. Il m’a dit qu’avec un seul tweet, il pouvait diriger 2 000 clients vers le site Web de son client. Ce qui est excellent. C’est du B2C typique, comme d’habitude.

Lorsque je suis rentré chez moi ce soir-là, j’ai fait quelques recherches et je me suis rendu sur le site Web de son client. Et c’est là que j’ai pouffé de rire. Le site Web n’avait pas de page d’accueil et il était dénué de tout contenu, il n’y avait rien à faire et rien à lire.

Son nombre d’abonnés ne signifie rien en soi, pas plus que sa capacité de générer du trafic pour son fameux client. Le but est de générer des revenus pour un client, et non pas de lui démontrer une croissance finement analysée du trafic sur son site Web. C’est un peu comme emmener à un bar laitier 2 000 personnes allergiques au lactose. On a bien beau avoir rempli le bar laitier, et cela paraît bien au premier coup d’œil, mais si personne n’y achète quoi que ce soit, ça ne sert à rien.

L’intégration, c’est la clé

Ce que mon populaire ami du marketing B2C a négligé de faire, c’est de ne pas avoir intégré le marketing Twitter à une stratégie marketing globale pour son client. L’intégration est la clé du succès, et non pas uniquement Twitter. Tout cela doit fonctionner ensemble: Twitter, une stratégie basée sur le contenu en ligne, une solide stratégie hors ligne, de la recherche, des relations publiques, etc.  Rien ne sert d’avoir un bon moteur si votre voiture repose sur des blocs.

Si vous voulez débuter sur le bon pied, téléphonez-moi.  En B2B, c’est pas une question de quantité, c’est une question de qualité.

 

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Quatre piliers LinkedIn essentiels à votre croissance

Parmi les plateformes de réseaux sociaux dédiées au monde du travail, LinkedIn se distingue comme un incontournable pour les individus… Read More...

Marketing de contenu B2B : on se penche sur les usages et… l’IA!

J'ai publié récemment sur LinkedIn, une partie des résultats le l'étude annuelle de CMI sur le marketing de contenu, «B2B… Read More...

Les réseaux sociaux en valent-ils la peine en marketing B2B?

Intéressant échange sur LinkedIn en ce début de semaine et impliquant deux expert.es en marketing B2B. Et comme vous le… Read More...