L’humour a-t-il sa place en marketing B2B?

Collaboration – 21 mars 2013

Catégories :

L’humour est souvent la technique idéale pour mettre son interlocuteur à l’aise. Ça brise la glace, comme on dit. Ça détend l’atmosphère. Ça rassure, à la limite. On parle ici d’échanges de vive voix. Il y a un an (déjà!) je vous demandais si la créativité avait sa place en marketing B2B. À cela je vous répondais un oui bien franc et bien senti. À la question « L’humour a-t-il sa place en marketing B2B? », je vous répondrai également oui, mais de façon moins catégorique cependant. Pas que je doute de mon affirmation, mais plutôt parce qu’il faut y mettre un bémol (ou deux…).

Bémol 1 : la définition de l’humour

Pour bien comprendre l’association possible entre humour et marketing B2B, il faut s’entendre sur la définition du mot. L’humour c’est, bien entendu, ce qui fait rigoler ou rire aux larmes, mais c’est aussi ce qui fait sourire, ce qui déclenche une émotion agréable, ce qui surprend. Avez-vous déjà lu la définition du mot « humour » dans le dictionnaire? Étonnamment, on n’y trouve aucune référence au rire.

Bémol 2 : l’implication financière

Il y a plusieurs points à considérer avant d’intégrer l’humour à sa campagne publicitaire ou à une autre activité marketing. L’humour est un genre risqué en affaires. La moindre petite maladresse peut affecter grandement la crédibilité d’une entreprise. Il faut dire que certains produits ne se prêtent pas nécessairement à l’humour. C’est souvent le cas en B2B.

En B2C, un achat regrettable n’affectera que le consommateur. Vous avez cédé à la tentation d’acheter un nouveau détergent à lessive parce que la pub télé était convaincante tout comme le format du produit? Si vous êtes insatisfait, vous n’en rachèterez tout simplement plus et l’aventure vous aura coûté moins de 10$. Les conséquences financières d’une mauvaise transaction interentreprises sont autrement fâcheuses.

Êtes-vous prêts pour l’humour?

Ce n’est pas à moi de vous dire si vous êtes prêts ou non à utiliser l’humour pour séduire vos clients. Mais je peux vous fournir quelques pistes de réflexion.

Si votre marque est reconnue et établie de façon solide sur le marché, un peu d’humour ne risquera pas d’affecter votre crédibilité.

Si vous êtes un nouveau venu sur le marché, servez-vous d’un peu d’humour pour attirer l’attention de vos clients potentiels, mais prévoyez du contenu plus sérieux à leur mettre sous la dent.

Tout le monde ne vous trouvera pas drôle. Votre idée ou celle de votre équipe vous fait rire aux éclats? Ce n’est probablement pas l’effet souhaité. Privilégiez le sourire plutôt que le rire.

En cas de doute, abstenez-vous. Les risques sont peut-être trop grands. Ou mieux, adressez-vous à des professionnels du marketing. Pas ceux de votre équipe, ils n’auront pas la même objectivité que des spécialistes pouvant vous offrir un regard extérieur.

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Une marque employeur qui se démarque – L’exemple d’une campagne numérique

Créer et renforcer une marque employeur est un défi constant pour toutes les entreprises, tout particulièrement dans les domaines où… Read More...

Changements marketing B2B

Face au changement : grandir ou péricliter ?

Le changement est un état permanent, une suite ininterrompue d’événements qui surviennent et qui se retrouvent reliés entre eux, stimulés… Read More...

marketing-contenu-argent-meme

Produire du contenu dont on se souvient, ou continuer de perdre de l’argent ?

Selon Yoav Schwartz, PDG d'Uberflip, chaque année, 50 milliards de dollars sont consacrés au contenu non utilisé. Et selon CEB,… Read More...