Survol : la conférence Nord Américaine du marketing B2B

Alain Thériault – 7 mars 2017

Il y a 2 semaines je suis allé en Arizona me ressourcer en marketing B2B à la conférence Content2Conversion.

Cette conférence (Marketing Exchange) rassemblait 1000 personnes, toutes en marketing B2B.

Les grands de la recherche comme Forrester et IDC étaient sur place avec des statistiques récentes. Aussi, la portion « foire commerciale » regorgeait de spécialiste en « account-based marketing », automatisation, intelligence artificielle et vidéo pour en nommer quelques-uns.

3 thèmes

Au-delà des multiples études de cas, l’Ensemble de la conférence était séparé en 3 thèmes : Le ABM, l’intégration ventes marketing et génération de leads

Ur retour sur Content2Conversion

Premier constat

Tous ont compris l’importance d’intégrer ventes et marketing. Pas une discipline qui intègre l’autre, mais plutôt une fusion des deux. Un one-two punch nécessaire à vous démarquer. Les sessions en plénière ne manquaient jamais de parler à la fois aux Ventes et au Marketing.

Deuxième constat

L’ABM est encore un concept fourre-tout. Heureusement qu’il y a eu quelques études de cas pour mettre un peu de concret dans tout ça. C’est qu’il s’annonce un tsunami marketing sur l’ABM pour les prochaines années. Il faut être honnête en mentionnant que certains cas faisaient référence à des « comptes » de taille tellement importante que le terme « account base » s’appliquait à des classification tel que ABM Tier 1/Tier 2/Tier 3 .  J’ai l’impression que le data générant le predictive marketing et les avancements de l’intelligence artificielle à des fins marketing vont grandement faire évoluer le concept d’ici la fin de 2017 !

Troisième constat

La génération de leads est une préoccupation omniprésente. Par contre, il n’y a pas de grande nouveauté dans les façons d’attaquer le problème. On y a constaté une ligne de fonds pour le social selling mais les espoirs semblent être du côté traitement de data, machine learning, les chatbots et tutti quanti. Face à ce constat il y a une recrudescence pour le phénomène du persona, et de toutes les façons de mieux comprendre le consommateur (il y a eu d’ailleurs pas mal de recherche encore de fait sur l’ « acheteur ») pour mieux nourrir la bête avec laquelle il transige avant de parler à un humain.

Retour sur Content2Conversion

Je conclurai en disant que le B2B reste résolument centré sur le client et que le contenu reste au cœur des préoccupations…probablement parce que c’est le seul morceau que l’humain contrôle encore…un peu.

Je vous reviens bientôt avec les moments-clés de cette conférence.

 

Inscrivez-vous au blogue !

Archives du blogue