Voici 15 conseils pour améliorer la santé de votre blogue en B2B

Claude Malaison – 27 juin 2022

Créer du contenu, c’est un aspect crucial de toute stratégie de marketing numérique. Que ce soit en B2C ou en B2B. Le blogue est un des outils que l’on privilégie généralement et qui est utilisé par plusieurs entreprises en B2B. Cependant, il ne suffit pas d’écrire pour écrire.

Si vous désirez rentabiliser vos efforts, il y a des règles à suivre et des bonnes pratiques à respecter. Voici les ficelles du métier, telles que je les ai élaborées au fil des ans sur mon blogue personnel et dans ma pratique professionnelle chez ExoB2B. Des propositions simples qui, même si vous les connaissiez déjà, sont toujours bonnes à se remémorer, question de rester au parfum des dernières tendances.

blogue, ficelles

Dans l’image ci-dessus, il y a 17 propositions dont 12 soulignées en rouge. Elles sont le fruit de l’expérience. Mais viennent s’ajouter des considérations vieilles comme le monde de la communication, soit la méthode QQOQCCP. (Quoi, quand, où, quand, comment, combien et pourquoi).

Il y a aussi d’autres propositions qui nous arrivent tout droit du monde du SEO. Parrainées par le plugiciel Yoast sur WordPress en particulier. Donc, pour un blogue en bonne santé., marketing B2B, je retiens ces 15 nouvelles et anciennes propositions :

  1. Analysez votre marché
  2. Abordez des sujets d’actualité
  3. Faites des phrases courtes
  4. Citez vos sources
  5. Ajoutez des intertitres
  6. Ajoutez des liens, photos & vidéos
  7. Choisissez des titres évocateurs
  8. Ne cherchez pas à vendre, racontez des histoires
  9. Rédigez une chute qui suscite de l’engagement ou CTA
  10. Vérifiez votre orthographe
  11. Indexez vos billets (Mots-clés/tags)
  12. Respectez la hiérarchie SEO (h1, h2, h3)
  13. Servez vous de Yoast SEO pour «verdir vos billets»
  14. Faites la promotion de vos billets sur les réseaux sociaux
  15. Ciblez les médias spécialisés Web ou traditionnels

À qui vous adressez-vous?

À force d’écrire dans un blogue, on perd parfois de vue ceux à qui on s’adresse – ou plutôt, ceux à qui on devrait s’adresser. Pire, certains blogues ont été lancés sans réelle planification, « au pif ». Mais comment interpeler vos lecteurs et les transformer en clients potentiels (prospects) si vous ne savez même pas vraiment qui ils sont? C’est ici qu’une analyse de votre clientèle fera toute la différence.

Bien comprendre son marché et sa clientèle permet de dresser un meilleur portrait du lecteur moyen.

Ou plusieurs portraits, en fait. Ces personas auront chacun des intérêts, des défis et des problèmes pour lesquels vous pourrez proposer une solution.

Si vous vous adressez à des CEO mais que vos lecteurs sont plutôt des techniciens ou encore des ingénieurs, vos efforts seront vains. À l’inverse, si vous rédigez du contenu très technique sur votre blogue alors que les décideurs qui ont besoin de vos services sont plutôt dans le département des finances, ils risquent de se perdre dans vos textes.

Bien connaître l’audience de son blogue, c’est crucial.

Quelle est la valeur de votre contenu?

Pourquoi vos lecteurs devraient-ils consacrer de précieuses minutes à votre billet? Vous devez leur proposer de la valeur, un contenu pertinent et d’actualité. Un contenu qui leur apprendra (ou, au moins, leur rappellera) quelque chose d’important en lien avec leur métier ou leur industrie.

Des personas bien définis serviront à établir si votre contenu a de la valeur ou non.

Chaque persona offrira des pistes à explorer pour trouver des sujets à traiter. Chaque persona vit des  petites misères «pains» dans son quotidien professionnel et sera ravi de passer quelques minutes à lire un billet qui pourrait lui être utile et qui plus est le divertit au lieu de l’endormir.

Ne cherchez pas à être célèbres, soyez utiles! Que ce soit en simplifiant la prise de décision de vos lecteurs, en leur proposant une solution à un problème auquel ils font face, ou encore en piquant leur curiosité sur la façon dont votre entreprise peut améliorer leurs affaires. Mais vous ne pouvez pas simplement écrire pour écrire.

Il faut offrir de la valeur à la personne qui prend la peine de vous lire.

Mais il ne faut pas essayer de vendre produits ou services. Il faut «raconter» la solution proposée à leur problème. Et surtout, n’oubliez pas cette simple et pourtant implacable vérité de La Palice.

Vos contenus ONT de la valeur!

Publiés sur votre blogue, ils vous appartiennent à la différence de ceux publiés directement sur les plates-formes sociales comme Facebook ou LinkedIn. Vous pouvez les rentabiliser de différentes façon et même les réutiliser.

Optimisation et SEO du blogue

Évidemment, vous devez prendre en considération les bonnes pratiques SEO lorsque vous rédigez votre texte.

On ne parle pas ici de tricher en saturant les engins de recherche de mots-clés, et de balises (tags). Vous vous souvenez de cette époque? Ça ne fonctionne plus comme ça. Sauf… Qu’il faut tout de même réaliser l’essentiel.

Les bonnes pratiques SEO, lorsqu’elles sont respectées, rendent généralement votre texte plus cohérent et mieux lisible.

Outre la présence des mots-clés dans vos titres, dans l’URL de votre page et aussi dans les catégories et nuage de balises, d’autres aspects viennent améliorer votre texte de façon appréciable. Préférez les phrases courtes ou l’utilisation de mots de transition de façon judicieuse, ou encore l’ajout de sous-titres (h3) pour mieux baliser vos idées. Toutes ces bonnes pratiques donnent un flot plus rapide à votre texte et le rendent plus agréable pour le lecteur.

C’est pour les humains, avant tout, qu’on fait du SEO mais aussi pour Google! 🙂

Finalement, quand je parle de «verdir» vos billets, je fais référence à la mécanique imposée par Yoast dans WordPress. En plus de ce qui est décrit ci-dessus, Yoast va vous demander de respecter une hiérarchie de titre H1 à premier paragraphe en H2, avec sous-titres dans le texte en H3.

Il va aussi exiger que vous mettiez des hyperliens internes et externes. Il va vous demander aussi d’avoir une requête cible et que celle-ci se retrouve dans le titre (H1), dans votre paragraphe d’introduction (H2), dans votre premier paragraphe de texte et une ou deux fois ailleurs dans le texte.

Et notez que Yoast ou non, écrire pour le Web, veut dire de faire des phrases courtes.

C’est le talon d’Achille de plusieurs bolgueur.euses.

Dans quel but?

Une fois toutes ces belles choses accomplies, une fois le lien cliqué et votre texte lu, que fait le lecteur?

Le parcours du lecteur ne doit pas s’arrêter au point final de votre billet.

Indiquez-lui plutôt la voie à suivre avec des appels à l’action (les fameux «CTA ou Call To Action»). Le but étant, évidemment, de le faire progresser dans l’entonnoir des ventes.

Offrez de télécharger un guide ou une étude de cas. Proposez un abonnement à votre infolettre. Insérez des liens vers vos produits et services à travers le texte. Vous devez saisir cette opportunité et réaliser une conversion ; c’est-à-dire réaliser un objectif particulier avec le lecteur.

Ce que vous voulez, c’est établir un premier contact.

Ce premier contact doit aussi être suscité par la mise en valeur de votre ou vos billets par les canaux de communication traditionnels et sociaux.

Cela veut dire utiliser en particulier LinkedIn en marketing B2B, mais il ne faut pas s’en tenir aux RS. Il faut utiliser la trifecta du marketing numérique ou autrement dit : le marketing mix EOP (Earned, owned, paid media).

 

marketing mix

En conclusion

D’ailleurs, je vous invite à nous contacter si vous aimeriez avoir plus de conseils sur les blogues en marketing de contenu, ou encore pour réaliser une analyse de votre clientèle!

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

Le podcast : votre nouvel allié en stratégie de contenu B2B

Le podcast comme média de communication n’a rien de bien nouveau, il existe même depuis plusieurs années, mais néanmoins, ce… Read More...

Le marketing numérique et la nécessité de toujours en faire plus

Une recherche de McKinsey au printemps dernier (b2b Pulse-mars 2022) suggérait qu'en marketing numérique, plus de canaux équivaut à plus… Read More...

Réseaux sociaux en B2B : 5 questions fondamentales!

Il y a encore trop d’entreprises B2B qui gèrent leurs réseaux sociaux professionnels comme on gère nos réseaux personnels sur… Read More...