Marketing B2B: finis les conférences et salons traditionnels ?

La pandémie actuelle a changé bien des choses dans les interactions humaines en particulier la «distanciation» et ainsi poussé de nombreuses entreprises et organisations à revoir leurs habitudes en termes de conférences et salons traditionnels..

Dans son plus récent billet sur ce blogue, Alain Thériault mentionnait qu’en cette fin d’été 2020 , on ne serre plus de mains comme à l’habitude. On joue plutôt du poing, du coude et parfois même du pied…

La sournoise COVID-19 a sonné le glas ou presque pour les événements et salons en marketing B2B qu’on nomme maintenant «présentiels»… Bye, bye pour un temps aux bonnes vieilles conférences avec plus de 500 personnes dans une même salle, aux buffets-midi dans un vaste espace de réseautage archi-bondé et aux spectacles de fin de soirée.

Au revoir aussi aux salons professionnels communément appelés «trade shows» et ô combien populaires pour les entreprises en B2B. Les stands et kiosques sont aussi devenus virtuels, enlevant ainsi aux forces de vente un de leurs outils de choix.

Le virus a forcé tout le monde et cela partout, à revoir tous les types de rassemblements. Rapidement sont apparues des formes nouvelles de conférences virtuelles comme les Zoom et Facebook LIVE dont a justement traité Alain dans le précédent billet.

Des formes qui sont venues s’ajouter aux webinaires.

Mais les grandes conférences se sont aussi réinventées dans la virtuel et dans certains cas, comme le Startupfest 2020 de Montréal, en un événement hybride mêlant le virtuel et le présentiel en tout respect des normes sanitaires.

Cliquez sur l’image pour avoir accès à la vidéo de la journée 2

Plus besoin de voyages, la conférence vient à vous !

Mais chez nos voisins du Sud, aucune conférence de ce type n’est encore permise. Qu’à cela ne tienne, les vendeurs de solutions Ti sont venues à la rescousse en offrant aux entreprises et organisateurs de conférences, de nouvelles plates-formes taillées sur mesure. Ou d’autres déjà existantes car il y a en avait déjà mais beaucoup moins immersives…

Vous connaissez HOPIN ?

Cette nouvelle plate-forme de conférence offre une expérience virtuelle totale avec les mêmes caractéristiques qu’une vraie avec sa salle pour les présentations «keynote», appelée le «stage», de multiples «salles» pour les autres prestations, un endroit de réseautage, et même une salle pour une exposition. Un trade show virtuel quoi. Donc, plus besoin de se déplacer. La conférence vient à vous.

Pratique pour les entreprises ou tous les travailleurs autonomes car cela évite les frais de transport, hébergement etc. Mais il faut quand même payer pour entrer. Chez ExoB2B, nous l’avons fait pour la conférence B2B Marketing Ignite USA.

Et voici un montage de «l’intérieur» de la conférence:

On y voit à gauche, l’accueil avec l’accès aux fonctions principales et l’horaire des conférences et keynotes. À droite l’écran du haut est la salle keynote avec Lee Odden en entrevue au début de son keynote. L’écran du milieu est l’offre de prestations dans les autres salles et celui du bas l’Expo virtuelle.

Remarquez que dans chaque fenêtre, les participant.e.s peuvent interagir en direct. Il y a aussi la possibilité de faire des sondages ponctuels et un onglet pour voir qui est virtuellement dans la salle.

Il y a aussi un endroit pour donner du feedback : les sondages qui sont partout. En particulier dans la salle de networking (voir l’image ci-dessous).

Bien entendu, toutes les interventions de cette grande conférence annuelle sur le marketing B2B sont disponibles sur la page Web de la conférence et entreposées sur Viméo.

Un phénomène passager ou là pour rester?

Avec ce type de plate-forme, les conférences virtuelles se sont multipliées ces derniers mois pour remplacer la bonne vieille formule présentielle. La conférence B2B Marketing Ignite annonce déjà son édition 2021 en virtuel à Londres alors que la version USAienne semble opter pour le présentiel à Chicago.

Voici ce qu’en dit le principal organisateur Joel Harrison dans un environnement virtuel 3D, ce qui laisse présager le futur ?

Cliquez sur l’image pour la vidéo

Actuellement, au Québec, les mesures de déconfinement autorisent des rassemblements de 250 personnes maximum. C’est assez pour faire une conférence mixte comme celle de Startupfest out en respectant les règles de distanciation et les normes d’hygiène publiques.

Pas pour faire une conférence comme AVANT…

Dommage pour les vendeurs et représentants d’entreprises qui se retrouvaient dans les salons professionnels ou les expositions de conférences.

Fini le bon vieux temps du B2B en face–face physique ? Une partie du cycle de vente est-il maintenant ancré dans le virtuel et pour de bon?

À voir le récente conférence Ignite et la réaction des participants, on serait porté à le croire alors qu’en plus, viennent s’ajouter les webinaires et les LIVE et bientôt le 3D immersif.

Et vous, vous en pensez quoi ? Ancrage des pratiques virtuelles dans le quotidien du marketing B2B ou simple passade en attendant le retour des contacts humains et des «présentiels» dans un déconfinement total en l’absence de virus ?

Ou encore l’adaptation du marketing B2B à la transformation numérique qui s’accélère dans les entreprises ? Nous aimerions bien avoir votre rétroaction là-dessus.

Cela pourrait d’ailleurs faire l’objet d’un de nos prochains Facebook LIVE 🙂

Abonnez-vous à l’infolettre

Archives du blogue

Des articles qui pourraient vous intéresser ?

LinkedIn : le nouvel Amazon du B2B?

La semaine dernière, LinkedIn a fait une grande conférence sur le futur du B2B: "Shaping the future of B2B". Ils… Read More...

Le podcast : votre nouvel allié en stratégie de contenu B2B

Le podcast comme média de communication n’a rien de bien nouveau, il existe même depuis plusieurs années, mais néanmoins, ce… Read More...

Le marketing numérique et la nécessité de toujours en faire plus

Une recherche de McKinsey au printemps dernier (b2b Pulse-mars 2022) suggérait qu'en marketing numérique, plus de canaux équivaut à plus… Read More...